Prévoir les couts, un choc culturel en moins!

on . Publié dans Résider

Vous devez posséder suffisamment d’économies pour subvenir à vos besoins et à ceux de votre famille durant vos trois premiers mois au Québec, soit près de 3000 $ (2395€) pour un adulte et 5000 $ (2992 €) pour deux adultes et deux enfants de moins de 18 ans (selon le MICC). Mais entre vous et nous, c’est peu. Prévoyez un peu plus.

 

Vous paierez aussi des frais, le cas échéant, pour :

  • Les demandes de certificat de sélection du Québec (CSQ) ;
  • Les demandes de résidence permanente ;
  • Les demandes d’avis relatif au marché du travail (ATM), les permis de travail ou d’études ;
  • Les certificats d’acceptation au Québec (CAQ) ;
  • Vos examens médicaux nécessaires à la mise à jour de votre bilan de santé ;
  • Votre transport vers l’aéroport et votre vol ;
  • Le déménagement de vos biens ;
  • Une assurance voyage ;
  • Une assurance pour les biens envoyés au Québec ;
  • Une assurance habitation pour votre nouvelle résidence ;
  • De la documentation sur le Québec (guides, cartes de villes, cartes des routes) ;
  • Votre hébergement temporaire à votre arrivée ;
  • La location d’un logement (premières mensualités) ou 5 % (minimum) du cout d’achat de votre maison ;
  • Les meubles et équipements non déménagés qui seront à acheter de nouveau ;
  • Votre transport (carte pour le transport en commun ou acompte pour l’achat d’une voiture) ;
  • Votre inscription (ou celle d’autres membres de votre famille) à l’Université ou à un ordre professionnel ;
  • Les droits de scolarité ;
  • Les frais des premiers mois quant à l’électricité, au chauffage, aux télécommunications (environ 100 $ [80 €] par mois pour chacun des services) ;
  • Des vêtements d’hiver! ;
  • La nourriture (environ 125 $ [100 €] par semaine pour une petite famille économe) ;
  • Les loisirs

Les taxes à la consommation, au Québec, sont moins élevées qu’en France. Au lieu d’une TVA de 19,6 %, vous paierez deux taxes (la TPS et la TVQ) totalisant 15 %.

Au restaurant, les Québécois laissent systématiquement un pourboire. La coutume veut que l’on remette, à la personne qui nous a servi, l’équivalent des taxes. C’est facile à calculer, elles sont indiquées sur votre facture. Pour un service moyen ou nul, on donne moins, ou rien ; pour un service exemplaire, on donne plus. Les machines de paiement direct offrent l’option « ajout de pourboire » en pourcentage ou en argent. Vous aurez compris qu’un repas au restaurant coute 30 % de plus que le prix indiqué sur le menu… Certains donnent un pourboire à la personne qui remplit leur réservoir lorsqu’elles se présentent aux postes à essence avec service (la plupart sont libre-service), à leur styliste ou à leur manucure, par exemple, s’il ne travaille pas à son compte.

  • Image 01
  • Image 02
  • Image 03
  • Image 04
  • Image 05

Newsletter

Amis en ligne

Built with HTML5 and CSS3
Copyright © 2012 Immigrationaucanada.fr

Powered by R0ck-web.com