Les travailleurs temporaires

on . Publié dans Immigrer

Certains emplois exigent un permis de travail ; d’autres, non. Celui-ci se voit cependant limité à un emploi en particulier (principale occupation du résident), et ce, pour un employeur déterminé. Le permis demeure valable pour la durée du contrat de travail, mais celle-ci n’excèdera pas trois ans.

Lorsqu’un permis de travail est requis, deux catégories distinguent les demandes :

  • Les emplois visés par un avis relatif au marché du travail (AMT)
  • L’employeur effectue une demande d’AMT à Service Canada et au MICC après que vous, en tant que candidat étranger, lui avez fait parvenir le formulaire de demande de certificat d’acceptation dument rempli, accompagné du paiement des frais administratifs pour l’étude de votre demande, ainsi que tout document exigé. Néanmoins, ledit employeur devra démontrer que ses efforts de recrutement de personnel québécois se sont avérés vains pour que la demande soit considérée.

À la suite de l’approbation de votre demande, vous devrez enclencher des démarches pour l’obtention d’unpermis de travail.

  • Les emplois dispensés de l’avis relatif au marché du travail

Certains emplois ne nécessitent pas d’ATM de la part d’un employeur, mais tout de même un permis de travail.

* Si vous êtes Français, il ne sera pas nécessaire d’obtenir, en plus, un visa de résident temporaire (VRT). Si vous êtes d’une autre nationalité, vérifiez si votre pays se trouve sur cette liste.

Le conjoint du travailleur temporaire

Le conjoint du travailleur temporaire embauché pour un emploi spécialisé, et dont le contrat de travail garantit au moins six mois d’emploi, peut déposer une demande de permis de travail. Si toutefois l’emploi du travailleur temporaire est stipulé non spécialisé, son conjoint devra trouver un employeur prêt à lui offrir un emploi et passer par le processus d’ATM précédemment abordé.

La classification nationale des professions (CNP) liste plus de 40 000 appellations d’emplois à l’intérieur de 500 profils professionnels. Quatre niveaux de compétences reflètent la durée et le niveau d’études exigés pour pratiquer ces emplois :

A – Personnel professionnel
B – Personnel technique et spécialisé
C – Personnel intermédiaire et de bureau
D – Personnel élémentaire et de manœuvres

De plus, la CNP classifie les emplois au regard des compétences qu’ils requièrent, et ce, au moyen de chiffres.

Les enfants du travailleur temporaire

Les enfants mineurs du travailleur temporaire doivent se voir octroyer un certificat d’acceptation au Québec(CAQ) pour études, en plus d’un  permis d’études, de la part de l’ambassade du Canada en France, s’ils sont en âge de fréquenter l’école, même au niveau primaire. Cependant, aucun de ces documents n’est requis si l’enfant arrive au Québec avant l’âge scolaire québécois (6 ans). La demande d’admission s’effectuera auprès de la commission scolaire qui couvre le territoire où résidera la famille. Les droits de scolarité seront les mêmes pour cette dernière qu’ils le seraient pour un résident permanent ou un Québécois de souche, c’est-à-dire à cout nul pour le primaire et le secondaire dans le système public, mais d’environ 3000 $ (2395 €) pour un enseignement dans un établissement privé. Pour les droits de scolarité des étudiants étrangers : reportez-vous à cette catégorie si vous immigrez au Québec à ce titre.

L’organisme montréalais CITIM (Clé pour l’intégration au travail des immigrants) offre de nombreux ateliers aux résidents temporaires (travailleurs, étudiants, PVTistes) et à leurs familles, notamment en ce qui a trait à la recherche d’emploi et à la prolongation du séjour au Canada.

Prolonger le permis de travail temporaire

Si vous désirez prolonger votre séjour au Québec, le même processus que celui effectué initialement s’applique. De plus, vous devrez obtenir l’approbation de Citoyenneté et Immigration Canada. Différentesformalités s’appliqueront selon le motif de la prolongation de votre séjour.

L’organisme montréalais CITIM (Clé pour l’intégration au travail des immigrants) offre de nombreux ateliers aux résidents temporaires (travailleurs, étudiants, PVTistes) et à leur famille, notamment en ce qui a trait à la recherche d’emploi et à la prolongation du séjour au Canada.

  • Image 01
  • Image 02
  • Image 03
  • Image 04
  • Image 05

Newsletter

Amis en ligne

Built with HTML5 and CSS3
Copyright © 2012 Immigrationaucanada.fr

Powered by R0ck-web.com