Évaluation préliminaire d’immigration

on . Publié dans Immigrer

Cette évaluation du MICC ne concerne que le Québec . (cliquez sur le lien pour accéder au formulaire)

Cette évaluation évalue les chances d’un candidat et de sa famille, le cas échéant, de se qualifier surtout dans un des programmes d’immigration vers le Québec dans certaines circonstances.

Notre opinion est que ce test peut donner une idée de la valeur d’une candidature. Son utilité, comparée à l’usage d’une consultation en bonne et due forme avec un professionnel, est selon
nous très limitée car :

• le résultat sera oui ou non, alors qu’une consultation par nous se conclura par une évaluation quantitative de vos « points », selon une fourchette, du minimum au maximum; pour indiquer ce qui manque  our atteindre les seuils d’évaluation ou le nombre de points en surplus;
• l’analyse de notre consultant indiquera où des points peuvent être plus facilement et à moindre coût acquis à plus ou moins long terme; 
• la consultation rassurera que ce calcul est pertinent… ou annoncera qu’il ne s’applique pas au candidat!; et enfin 
• la consultation pourra résulter dans la suggestion d’une autre catégorie d’immigration ou dans une autre destination canadienne.

J’espère que vous comprenez l’esprit de ma mise en garde : nous disons aux utilisateurs que c’est bien beau mais que ce n’est pas si simple… donc restez avec nous!

Organismes et partenaires à consulter

on . Publié dans Immigrer

Le consulat de France, 1501 avenue McGill Collège à Montréal, Tél. : 514-878-4385

Ambassades et consulats des pays francophones :

  • FRANCE : 1501 avenue McGill Collège, 19e étage, bureau 1000, Montréal (QC) H3A 3M8,Tél. : 514-878-4385
  • BELGIQUE : 999 boul. Maisonneuve Ouest, suite 1600, Montréal (QC) H3A 3L4,Tél. : 514-849-7394
  • MAROC : 2192 boul. René Levesque Ouest, Montréal (QC) H3H 1R6,Tél. : 514-288-8750
  • TUNISIE : 511 Place D’Armes, Montréal (QC) H3B 3B4,Tél. : 514-844-6909
  • ALGÉRIE : 3415 Saint-Urbain, Montréal (QC) H2X 2N2,Tél. : 514-846-0442
  • SUISSE : 1572 avenue Docteur Penfield, Montréal (QC) H3G 1C4,Tél. : 514-932-7181

Le programme d’expérience internationale Canada (EIC)

on . Publié dans Immigrer

Ce programme s’adresse aux personnes âgées de 18 à 35 ans voulant acquérir une expérience professionnelle au Canada. Le Canada et la France n’en sont pas à leurs premières ententes en ce qui a trait à l’immigration. En voici une autre : les Français peuvent obtenir un permis leur permettant de voyager ET de travailler au Canada (Québec et autres provinces) pendant un an, et ce, à condition :

  • d’être de nationalité française et de vivre en France ;
  • de détenir un passeport français valide pour toute la durée du séjour au Québec ;
  • de ne pas avoir déjà bénéficié de ce programme pour la même catégorie de demande (voir les catégories plus loin) ;
  • de détenir les sommes minimales de 1000 $ par mois pour les trois premiers mois, donc 3000 $ (environ 2395 €) ;
  • de souscrire une assurance maladie couvrant aussi l’hospitalisation et le rapatriement au besoin pour la durée du séjour.

Les catégories sont les suivantes:

  • Jeunes professionnels: pour les personnes souhaitant se perfectionner et qui ont trouvé, préalablement à la demande, un emploi en lien avec la formation reçue ou avec l’expérience professionnelle acquise. Le contrat de travail de dix-huit mois maximum doit offrir un emploi à temps complet (35 heures par semaine).
  • Stages: pour les personnes désireuses d’effectuer un stage pratique au Canada. Un permis de travail sera nécessaire.
  • Job d’été pour étudiants : pour la période estivale comprise entre le 1er mai et le 30 septembre. Le salarié devra recevoir au moins l’équivalent du salaire minimum, chaque semaine, pour 35 heures de travail.
  • Les vacances-travail (PVT): pour les personnes voulant voyager ET travailler au Canada pendant un maximum de douze mois et qui ont préalablement trouvé l’emploi en question.

Le mois de novembre ouvre généralement la période de demandes à effectuer auprès de l’ambassade du Canada en France. Chaque année, les places sont limitées. Des informations additionnelles (comme un guide pour remplir votre demande) sont aussi disponibles sur le site internet des PVTistes.

L’organisme montréalais CITIM (Clé pour l’intégration au travail des immigrants) offre de nombreux ateliers aux résidents temporaires (travailleurs, étudiants, PVTistes) et à leurs familles, notamment en ce qui a trait à la recherche d’emploi et à la prolongation du séjour au Canada.

Le Programme de l’expérience québécoise (PEQ)

on . Publié dans Immigrer

Le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) s’adresse aux travailleurs temporaires, aux étudiants étrangers ainsi qu’aux détenteurs de permis Vacances Travail, considérés travailleurs temporaires, qui souhaitent obtenir le statut de résident permanent.

Mis sur pied en 2010, ce programme traite les demandes de certificat de sélection du Québec (CSQ) plus rapidement (parfois vingt jours!), sans le barème de points habituel, et le conjoint ou les enfants du demandeur peuvent aussi en profiter. Les travailleurs temporaires, incluant ceux des PVT, doivent avoir travaillé au Québec durant douze des vingt-quatre derniers mois précédant la demande, et les étudiants étrangers doivent être âgés d’au moins 18 ans.

Lorsque le CSQ est obtenu, il reste à effectuer une demande officielle de résidence permanente auprès dugouvernement du Canada.

Les candidats potentiels au PEQ peuvent préférer le programme régulier de sélection des travailleurs qualifiés. Si vous faites partie de ceux-là, reportez-vous à la section « Travailleurs qualifiés permanents. »

Même si les membres de la famille bénéficient du PEQ, ils obtiendront toutefois leur propre statut : travailleur avec son permis, étudiant, touriste, etc., et rempliront les formalités qui s’y rattachent. Les enfants mineurs doivent obtenir un certificat d’acceptation au Québec (CAQ) pour étudier en plus d’un permis d’études de la part de l’ambassade du Canada en France, et ce, dès qu’ils sont en âge de fréquenter l’école, même au niveau primaire. Cependant, aucun de ces documents n’est requis si l’enfant arrive au Québec avant l’âge scolaire québécois (6 ans). La demande d’admission sera effectuée auprès de la commission scolaire qui couvre le territoire où résidera la famille. Les droits de scolarité seront les mêmes pour cette dernière qu’ils le seraient pour un résident permanent ou un Québécois de souche, c’est-à-dire à cout nul pour le primaire et le secondaire dans le système public, mais d’environ 3000 $ (2395 €) pour un enseignement dans un établissement privé. Pour les droits de scolarité des étudiants étrangers : reportez-vous à cette catégorie si vous immigrez au Québec à ce titre.

Lien utile :

Le site Affaires étrangères et Commerce international Canada.

Les étudiants étrangers

on . Publié dans Immigrer

On reconnait mondialement la richesse du système éducatif québécois. Certains étudiants d’autres pays souhaitent venir étudier dans la province afin de bénéficier d’une formation internationale. Les éléments suivants sont toutefois nécessaires :

Les étudiants étrangers peuvent travailler sur le campus s’ils y étudient à temps complet depuis au moins six mois. Pour travailler hors campus, une entente avec les gouvernements fédéral et provincial ainsi que l’obtention d’un permis de travail s’avèrent nécessaire. Toutefois, l’étudiant ne pourra travailler plus de vingt heures par semaine pendant ses sessions d’études, mais il le pourra durant les vacances.

Généralement, les droits de scolarité des étudiants étrangers sont majorés considérablement par rapport à ceux des étudiants québécois ou des résidents permanents, atteignant souvent entre 7000 $ et 12 000 $ (5590 €  à 9583 €) par session. Cependant, le Québec et la France se sont entendus à ce sujet et les Français bénéficient donc des mêmes tarifs que les étudiants québécois : environ 2000 $ (1600 €) par session. N’est-ce pas fantastique?

Une personne mineure (moins de 18 ans) peut étudier au Québec si elle est accompagnée de ses parents, de son tuteur légal ou si un résident majeur au Québec s’en porte garant. Pour ce faire, les parents ou le tuteur légal de cet enfant doivent avoir légalement désigné cette personne à titre d’autorité parentale.

Le programme d’échanges étudiants de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) concerne plus de 500 établissements dans divers pays, dont la France, la Belgique et la Suisse. Informez-vous auprès de la CREPUQ.

Le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) s’adresse aux travailleurs temporaires, aux étudiants étrangers ainsi qu’aux détenteurs de permis Vacances Travail souhaitant obtenir le statut de résident permanent. Le traitement de la demande s’avère plus rapide (parfois vingt jours!). Reportez-vous à lasection concernant le PEQ.

L’organisme montréalais CITIM (Clé pour l’intégration au travail des immigrants) offre de nombreux ateliers aux résidents temporaires (travailleurs, étudiants, PVTistes) et à leurs familles, notamment en ce qui a trait à la recherche d’emploi et à la prolongation du séjour au Canada.

Pour des ressources supplémentaires, consultez les sites internet suivants et leurs catégories « Étudiants » :

  • Image 01
  • Image 02
  • Image 03
  • Image 04
  • Image 05

Newsletter

Amis en ligne

Built with HTML5 and CSS3
Copyright © 2012 Immigrationaucanada.fr

Powered by R0ck-web.com